4/5

1 avis

Instantanés d'ambre : roman

Autre

Ogawa, Yôko (1962-....). Auteur

Edité par Actes Sud. Arles (Bouches-du-Rhône) - 2018

Incapable de surmonter le décès de sa petite fille, une mère enferme ses trois autres enfants pour les protéger. Ils grandissent alors à l'écart du monde et se créent leur propre univers. Electre 2018

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Dessiner dans les marges 4/5

    L'annulaire et Hotel Iris m'ont donné le goût de la littérature, Yoko Ogawa a été mon radeau de lecture jusqu'à La cristallisation secrète. La récurrence de ses thèmes, les "motifs dans le tapis" : la disparition, l'isolement, le deuil, le vieillissement, l'enfermement, la fratrie, m'ont obsédées à mon tour... Puis, déception, la répétition a perdu le charme de l'infatigable variation. J'ai été tristement lassée. Instantanés d'Ambre est parus cet été... Et voilà les motifs à nouveau tramés, des fils neufs tissent les courbes manquantes : la maladie mentale, la maltraitance, les animaux imaginaires, extraordinaires, les crinières, les ailes, les collections... et surtout les encyclopédies, ultime outil de classification du monde, mais dont la conservation reste, comme toujours, délicate et douloureuse. Dans les coins cornés de ces volumes monde, la "petite dernière", la "benjamine" défunte, danse, sautille, et embrasse sa mère inlassablement. Un jour pourtant, le papier de ces flip-books surréalistes ne résistera plus. La lumière dans l'horreur, le travail artistique de M. Amber dans les coins d'encyclopédie, l'infinitude : une sublime mise en abyme de l'acte créateur. A n'en pas douter, Yoko Ogawa dessine dans les marges...

    par Marine, bibliothécaire Le 28 décembre 2018 à 20:01