Lady sapiens : enquête sur la femme au temps de la préhistoire

Livre

Cirotteau, Thomas (1975-....). Auteur | Kerner, Jennifer (1987-....). Auteur | Pincas, Eric. Auteur

Edité par Les Arènes. Paris - 2021

A partir des travaux de 33 scientifiques internationaux, une enquête sur la place et le rôle des femmes dans la société préhistorique qui reconstitue leur quotidien de chasseresses, d'artisanes et d'artistes. Electre 2021

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

La  préhistoire | Pincas, Eric. Auteur

La préhistoire

Livre | Pincas, Eric. Auteur | 2020

Une description de la préhistoire à l'aune des récentes découvertes scientifiques. L'auteur décrit la vie quotidienne, les croyances, le régime alimentaire, la sexualité ou encore les rites funéraires des lointains ancêtres de l'h...

Lady Sapiens | Cirotteau, Thomas (Réalisateur)

Lady Sapiens

Document vidéo | Cirotteau, Thomas (Réalisateur) | 2021

Réalisées avec le conseil de scientifiques et d’historiens, "Lady Sapiens" nous transportent avec émotion au coeur du mésolithique, aux côtés des femmes de la préhistoire.   L’archétype des hommes à la chasse et des femmes à la ...

Chargement des enrichissements...

Avis

Avis des professionnels

  • « Lady Sapiens », un nouveau stéréotype des femmes préhistoriques? 3/5

    L’idée que la femme paléolithique aurait été rabaissée par des siècles de préjugés misogynes constitue de nos jours une source d’inspiration inépuisable. La dernière œuvre dans cette veine, Lady Sapiens, qui réunit un jeu vidéo, un documentaire et un livre, bénéficie d’un large écho médiatique. Pourtant, Lady Sapiens véhicule une image des femmes de la préhistoire entachée de nombreux biais, en restituant ce qui apparaît bien davantage comme un fantasme contemporain que l’état réel de la connaissance scientifique. La femme paléolithique est ainsi dépeinte sous les traits d’une working woman émancipée, choisissant ses partenaires, contrôlant sa fécondité, accédant peu ou prou aux mêmes activités que les hommes et exerçant une influence sociale sur un pied d’égalité avec eux. Pour parvenir à ce résultat, l’exposé s’emploie à écarter tous les éléments qui pourraient suggérer ne serait-ce que la simple possibilité de la domination masculine. Il est vraisemblable que les sociétés des sapiens du Paléolithique récent étaient marquées tant par la division sexuée du travail que par des niveaux plus ou moins élevés de domination masculine. Prétendre le contraire a sans aucun doute quelque chose de séduisant. Mais pour la science comme pour l’émancipation des femmes, les théories les plus séduisantes ne sont pas nécessairement les plus justes et, par conséquent, les plus utiles.

    Jonathan, bibliothécaire - Le 12 mars 2022 à 11:04